Résultats et CR du 5 et 6 Octobre

Seniors Masculins B, Défaite face à Verson 27 à 29:

Une équipe plus que solide est alignée pour ce match. L'objectif est pas très compliqué, la victoire mais on sait qu'elle ne viendra pas sans combattre. Une première mauvaise nouvelle arrive à la toute fin de l'échauffement avec la blessure de Marc qui se tord la cheville. Malgré ça le match doit commencer et le début est quasi parfait on domine de 5 buts au bout de 10 minutes. Puis une deuxième mauvaise nouvelle avec cette fois Micka qui se blesse au genou. Notre défense devient moins solide et en attaque on oublie le jeu simple, on se précipite et on perd des ballons bêtement. Résultats Verson revient, à la mi-temps on a plus qu'un petit but d'avance. On arrive pas à retrouver la rigueur défensive mise en place en début de match, le pivot est laissé libre avec la 1-5 et même quand on repasse en 0-6 on leur laisse trop d'espace. De l'autre côté du terrain on fait briller le gardien, on se troue sur nos 7m. J'ai pas les stats mais clairement si on en rate pas autant on finit devant... Le score est serré mais on est derrière et on le restera jusqu'à la fin. Une défaite ragante, on aura joué à notre niveau que 10 minutes, pas assez pour l'emporter!

Tito

Seniors Féminines A, Victoire face à St-Lô 29 à 21:

Cet après-midi, on reçoit St-Lo, une équipe qu'on ne connait pas mais qui reste sur 2 victoires en autant de match. Il faut donc être sérieux dés l'échauffement pour ne pas rater le début de match. Et effectivement l'échauffement est bon et je sens les filles concernées et concentrées. Mais bon, comme quoi un bon échauffement ne suffit pas toujours puisque les 6 premières minutes ne sont pas bonnes : St-Lo nous inflige un 5-1 direct. Oups...!! Heureusement ce "léger" retard à l'allumage est vite compensé par de l'activité en attaque et une défense aplatie bien en place. Nous grignotons notre retard et revenons à égalité en moins de 5 minutes : notre match est enfin lancé !! Nous prenons ensuite l'ascendant sur notre adversaire en maintenant une pression en défense qui nous permet de gratter des ballons de contre. La mi-temps est sifflée sur le score de 15 à 11 en notre faveur.
Dans les vestiaires, je demande aux filles de continuer comme ça mais de mieux gérer le jeu de transition et ne pas se précipiter pour ne pas perdre des ballons faciles.
Le retour des vestiaires est du même tonneau que la 1e mi-temps, nous maintenons notre adversaire à distance et à 10 mn de la fin, nous augmentons même notre avance pour finir sur une belle victoire 29 à 21.
Cette victoire fait du bien, le match était très plaisant avec un arbitrage remarquable qui a permis aux 2 équipes de s'exprimer.
Alors BRAVO les filles, les choses commencent à se mettre en place, les consignes sont respectées et vous avez su rester concentrées et impliquées pendant 60 mn. Pour conclure, je décerne un Neymar d'or à Pauline et Marion...

David

Seniors Féminines B, Défaite à la Suisse Normande 28 à 18:

Un match le Vendredi soir, pas l'idéal pour beaucoup, on rajoute à ça un échauffement raccourci car le club de basket finit son entraînement à 21h, soit 15 minutes avant le début de match. Mais bon c'est les mêmes conditions pour notre adversaire. Le match commence mal pour nous avec un 4-0 infligé d'entrée. Heureusement on réagit bien et on arrive même à repasser devant. Ce sera la seule fois du match. Si à la mi-temps on a que 2 buts de retard, on prendre la soupe en début de deuxième en passant de 12-11 à 19-12 en 10 minutes. Un petit sursaut d'orgueil semera le doute quant à l'issue du match mais le reveil est tardif on se rend compte que c'est trop tard et on lâche le match laissant l'écart s'accentuer. Les raisons de l'échec sont assez claires, les échecs aux shoots et aux 7m nous font très mal et on rajoute un relâchement en défense en deuxième mi-temps. Ca ne pardonne pas. Ce qui est rassurant par rapport au dernier match c'est que ça ça se travaille. Il nous reste 3 matchs à jouer dans cette première phase, on est condamné à les gagner si on veut jouer en 1ère division. 

Tito

À lire également

Inscrivez-vous à notre newsletter